Promotion de l’enseignement de la méthode Suzuki en français au Québec et au Canada

Pierre Yves Gagnon said: Oct 24, 2013
Pierre Yves Gagnon
Suzuki Association Member
Viola, Violin
Oakville, ON
17 posts

Lettre ouverte pour la promotion de l’enseignement de la méthode Suzuki en français au Québec et au Canada


J’enseigne la méthode Suzuki au violon et à l’alto pour l’Association Suzuki d’Oakville en Ontario depuis trente ans. Malgré le milieu anglophone où j’habite, j’ai enseigné la méthode Suzuki à des familles francophones à plusieurs reprises en plus de donner périodiquement des cours à l’Institut Suzuki de Montréal. Donner des cours en français n’est pas un problème, trouver des traductions des écrits du docteur Suzuki ou des articles de fond sur la méthode Suzuki en français, c’est une autre affaire. Il y a un manque criant d’information sur la méthode Suzuki en français au Québec et dans le reste de la francophonie canadienne. À part «Vivre, c’est aimer», la traduction du livre «Nurtured By Love» du Dr Suzuki, il y a très peu de traduction française de ses écrits. Quant aux textes sur la méthode Suzuki, ils sont majoritairement écrits en anglais. Des articles en français sur la méthode Suzuki sont disponibles en France, en Belgique et en Suisse, certes, mais ils sont difficilement accessibles au Québec et dans le reste du Canada. Je suis convaincu que des professeurs Suzuki francophones du Québec et hors Québec ont écrit des textes sur la méthode spécialement pour leurs studios ou pour leurs écoles de musique. Malheureusement, ces textes ne sont disponibles qu’aux écoles de musique pour lesquels ils ont été écrits.

La diffusion de la méthode Suzuki dans la francophonie canadienne n’a pas beaucoup progressé non par manque d’intérêt, puisque la méthode Suzuki était présente au Québec depuis les premières heures de son introduction en Amérique, mais par manque de ressources. Les technologies nouvelles permettent maintenant la diffusion rapide des informations. Il n’y a donc aucune raison pour que cette situation perdure.

J’ai pris l’initiative de communiquer avec la «Suzuki Association of the Americas» pour m’informer dans quelle mesure elle peut aider la popularisation du mouvement Suzuki parmi les francophones du Canada. La SAA s’est montrée très réceptive à ma requête. Elle ne s’est pas opposée à publier dans son journal, The American Suzuki Journal, des articles français pertinents à la méthode Suzuki. Elle se dit même prête à étudier la possibilité d’inclure dans la page Web canadienne, qui se trouve sur leur site internet, des liens internet dédier au francophone.

La SAA est prête à aider la diffusion de la méthode Suzuki dans le milieu francophone. J’ai réfléchi à la façon de procéder et voici ce que je propose:

  • La première étape serait de formellement demander à la SAA de créer des liens internet dédiés au francophone sur la page Web canadienne. Elles permettront aux usagers de publier des annonces, des textes et des vidéos. Ces liens pourront aussi inclure un forum de discussion francophone, un calendrier d’activités et, espérons-le, une base de données contenant des textes sur la méthode Suzuki en français.

  • La seconde étape serait la création de vidéos en français sur la méthode Suzuki qui pourraient être visionnés dans le cadre de «Parents as Partners Online». La création et la diffusion de telles vidéos pourraient jouer un rôle important dans la promotion du français dans le mouvement Suzuki.

  • La troisième étape serait la création d’une base de données contenant des textes français sur la méthode Suzuki. Cette base permettra aux parents comme aux professeurs francophones de consulter des articles de tous genres sur la méthode Suzuki. Cette base de données pose cependant des questions importantes. Est-ce que les textes que la base contiendra doivent être des textes originaux en français ou est-ce que des traductions de textes existants pourraient y être incluses? Qui contrôlera cette base de données? La SAA contrôle les droits de diffusion de la méthode Suzuki dans les Amériques. Elle a donc droit de parole sur le contenu de cette base de données. La publication de textes originaux écrits en français pose moins de problèmes de publication que des textes traduits à cause des droits d’auteur. Il sera convenu que tous textes originaux disponibles dans cette base seront accessibles au grand public.  

Concernant la traduction de textes publier dans la «American Suzuki Journal», la SAA m’a assuré qu’elle accorderait la permission de traduire des articles publiés dans son journal si on lui en fait la demande aussi longtemps que le traducteur demande la permission de traduire à la SAA. Pour ce qui est des articles français publiés en Belgique, en France et en Suisse, la SAA se dit prête à inclure des liens internet avec les associations de ces pays.

La traduction de textes ou de livres écrits par Dr Suzuki de même que d’autres livres sur la méthode Suzuki par d’autres auteurs requiert des traducteurs professionnels et des négociations avec les propriétaires des droits d’auteur. Est-ce que la SAA pourrait aider à soutenir financièrement de concert avec les associations européennes francophones et l ISA une telle entreprise? C’est à voir.

Ces propositions ne sont qu’un point de départ. Je lance cette discussion pour aider le mouvement Suzuki francophone pancanadien de sortir de sa stagnation. Je suis sûr que d’autres professeurs francophones ont mis en œuvre leurs propres démarches en ce sens et c’est pour cela qu’un dialogue doit s’établir. La SAA est prête à soutenir ce mouvement, il est temps de le mettre en marche.

Cordialement,

Pierre Yves Gagnon

Pierre Y Gagnon

Kelly Williamson said: Nov 25, 2013
Kelly WilliamsonTeacher Trainer
Suzuki Association Member
Flute, Suzuki Early Childhood Education
Cambridge, ON
246 posts

Bonjour Pierre! As-tu parlé avec Mélanie Grenier? Les professeurs de Montréal et de Québec ont déjà traduit certains textes, et ont fait des recherches concernant comment établir un bibliothèque de ressources Suzuki en français. Je me souviens d’avoir lu des articles dans le journal écrits par Mélanie et par Maude Durand—pour dire que oui, la SAA est prête a publier et a traduire des articles en français dans le journal. (J’ai eu un ou deux professeurs de flûte dans mes cours et je leur ai demandés aussi d’écrire des articles pour le journal… je crois que c’est à nous de montrer que cette population est engagée dans la communauté Suzuki.)

C’est un plaisir pour moi de voir que tu as ouvert cette discussion ici—même si tu attends toujours que la discussion commence. Mon but en venant sur le “chat” Canadien aujourd’hui était pour voir si quelqu’un sait taper du pied, qui sera à la conférence au mois du mai! Réponds-moi sous peu et on en parlera plus. ;)

Bonne journée!

Kelly

Pierre Yves Gagnon said: Dec 10, 2013
Pierre Yves Gagnon
Suzuki Association Member
Viola, Violin
Oakville, ON
17 posts

Merci, Kelly pour tes commentaires,

Cette entreprise à commencer justement grâce à Mélanie Grenier lorsque je l’ai rencontrée à Stevens Point il y a deux ans. Lors d’une réception pour professeurs et stagiaires, Mélanie et moi discutions avec quelques professeurs membres de l’exécutif de la SAA des problèmes des minorités linguistiques à l’intérieur de la SAA, tel le français, ainsi que du manque de ressources existantes pour les parents et professeur francophone.

L’idée de créer une base de données contenant des ressources sur la méthode Suzuki en français m’est alors venue. J’ai donc écrit cette lettre ouverte avec l’aide de Margo Jewell dans le but de lancer une discussion sur mouvement Suzuki francophone. J’ai soumis ma thèse au conseil de direction de la SAA qui l’a très bien reçue puisqu’elle s’inscrit dans le thème de la prochaine conférence. Une fois la lettre acceptée, je l’ai publiée dans le cadre du forum de discussion de la SAA.

J’ai l’intention de soumettre un texte en français pour être publié dans l’American Suzuki Journal. Je viens tout juste de le terminer avec l’aide de Joanne Martin. Je projette aussi de tourner un vidéo en français pour être diffusé dans le cadre de « Parents as Partner ». Tout cela dans le but de vérifier le sérieux de la SAA à diffuser des textes venant de minorités linguistiques et pour encourager d’autres professeurs à faire de même.

Cette initiative commence déjà à porter fruit. Karen Kimmet m’a montré un de ses nombreux cartables contenant de larges quantités de textes sur la méthode Suzuki, tous écrits en français. Collectivement avec le matériel que possèdent Mélanie et Maude, nos ressources seront grandement améliorées. Le problème est de trouver le véhicule pour les diffuser. C’est ce que je désire discuté avec les représentants de la SAA au mois de mai.

Concernant quelqu’un qui sait taper des pieds, j’en connais une qui sait le faire, mais elle n’est pas affiliée au mouvement Suzuki. Par contre, je suis expert en cuillère.

Pierre Yves

Pierre Y Gagnon

Kelly Williamson said: Dec 11, 2013
Kelly WilliamsonTeacher Trainer
Suzuki Association Member
Flute, Suzuki Early Childhood Education
Cambridge, ON
246 posts

Merci pour ces informations! J’espère que le projet continuera avec succès. J’espère aussi conter sur toi pour faire une démonstration pour les enfants à la conférence! :)

Kelly

Marissa Feria said: Dec 11, 2013
Marissa Feria
Suzuki Association Member
Piano, Suzuki Early Childhood Education
Calgary, AB
1 posts

I am

Character First, Development Second~
www.mmsuzukiece.com

You must log in to post comments.

A note about the discussion forum: Public discussion forum posts are viewable by anyone. Anyone can read the forums, but you must create an account with your email address to post. Private forums are viewable by anyone that is a part of that private forum's group. Discussion forum posts are the opinion of the poster and do not constitute endorsement by or official position of the Suzuki Association of the Americas, Inc.

Please do not use the discussion forums to advertise products or services